Démarchage abusif

Madame H. conteste son changement de fournisseur et indique n’avoir jamais rien signé. De plus, l’adresse ne correspondrait pas à son habitation et une procédure de compteur à budget a été demandée.

Intervention du médiateur: 

Le fournisseur d’énergie a confirmé avoir annulé l’installation du compteur à budget.

L’entreprise d’énergie a indiqué avoir reçu un contrat signé le 24/12/2018 pour un contrat gaz et électricité de 3 ans. La cliente a pris contact avec leurs services le 08/01/2019 pour annuler le contrat. La collaboratrice qu’elle a eue au téléphone à ce moment-là n’a pas fait le nécessaire pour annuler le contrat et la livraison a débuté le 01/03/2019. Le fournisseur a envoyé des factures, mais comme l’adresse sur le contrat n’était pas la bonne adresse, la cliente n’a pas reçu les factures. Madame H. a pris contact avec leurs services le 28/06/2019 pour communiquer qu’elle n’habitait pas à l’adresse renseignée. En pensant qu’il s’agissait d’une rectification des points de fourniture l'entreprise d'énergie a lancé un mystery switch pour les mauvais points de fourniture et entamé la livraison à partir du 08/07/2019 pour les bons points de fourniture.

Suite à cette plainte, le fournisseur a compris que la première communication (annulation du contrat) avait été négligée et a fait le nécessaire pour rectifier la situation. Il a lancé la procédure le 30/12/2019 pour que l’ancien fournisseur de la cliente reprenne la fourniture. L’entreprise d’énergie a aussi crédité toutes les factures pour la période du 01/03/2019 au 31/12/2019.